Lexique

A

Accastillage : ensemble des équipements placés sur le pont d’un navire (poulie, manilles coffres, pompe, cuisinières…)

Accorage : amarrage de la marchandise et de tout l’équipement d’un navire.

Accoster : positionner le navire le long d’un quai ou d’un autre navire (à couple).

Adonner : se dit d’un vent qui s’oriente favorablement pour la marche d’un voilier

Affrètement : location d’un navire.

Affréter : louer un navire ou une partie de la capacité d’un navire à un armateur.

Allure : direction d’un navire par rapport au vent, l’allure portante correspond à un vent en arrière du travers du bateau.

Amarrer : maintenir contre un quai ou un objet flottant à l’aide d’une amarre.

Amer : point de repère fixe porté sur une carte et utilisé pour faire le point en vue de terre.

Amure : position d’un bateau par rapport au vent.

Ancre : objet lourd métallique qui est employé pour fixer des bateaux à un endroit spécifique sur les fonds.

Antifouling : peinture destinée à empêcher les organismes marins de se fixer sur la coque des navires.

Appareillage : ensemble des manœuvres nécessaires pour prendre la mer.

Armateur : personne qui équipe et exploite un navire.

Armement : Action d’armer un navire ou une compagnie maritime.

Arraisonner : intercepter, questionner un navire.

Arrimer : organiser la cargaison et tout l’équipement lié à l’armement du navire.

Atterrage : lieu précis où un navire touche terre.

Attinage : mise en place des tins dans une forme de radoub.

Aussière : gros cordage employé pour l’amarrage et le remorquage des navires.

Avarie : panne, problème d’origine technique.

Avitailler : approvisionner en vivres en vue d’un prochain appareillage.

B

Bâbord : côté gauche d’un navire en regardant vers l’avant.

Balcon : balustrade.

Balisage : l’ensemble des marques ou balises fixes ou flottantes placés en mer ou à terre qui indiquent aux navires les dangers et le tracé des chenaux d’accès aux ports et abris.

Barre : dispositif de manœuvre du gouvernail.

Barreur : membre d’équipage qui tient la barre, qui maintient le bateau dans la direction souhaitée.

Beaufort : vitesse du vent exprimée selon les critères de l’échelle de Beaufort.

Ber : appareil de charpente et de cordage, placé sous un grand bâtiment, pour le supporter pendant la construction ou la réparation.

Bôme : barre rigide articulée sur le mât qui permet d’orienter la grand-voile d’un bateau.

Bordure : bord inférieur d’une voile entre le point d’écoute et le point d’amure.

Bosse de ris : cordage présent sur la chute d’une voile et permettant de prendre un ris.

Bout-dehors : espar fixe ou rétractable pointant à l’avant d’un bateau.

Brise : nom générique qu’on donne au vent quand il n’est pas très violent.

C

Cabine : une pièce d’habitation (chambre, bureau).

Cabotage : navigation maritime qui consiste à se déplacer de port en port en restant à proximité des côtes.

Cale : endroit sous le pont où sont stockées différentes marchandises.

Cale sèche : bassin fermé par une porte d’écluse, que l’on peut assécher pour la réparation ou l’entretien des navires.

Cap : direction vers laquelle le bateau est orienté.

Capitaine : celui qui commande un navire de commerce (commandant dans les navires de guerre).

Capitainerie : service portuaire qui coordonne les mouvements des navires dans un port.

Carénage : série d’opérations de révision périodique et de remise en état de la coque d’un navire.

Carène : partie immergée de la coque d’un bateau, assimilée aux œuvres-vives.

Cargaison : l’ensemble des marchandises transportées.

Carré : salle rectangulaire qui sert de cercle aux officiers d’un navire.

Charpente : Assemblage des pièces de bois ou de métal servant d’ossature à la construction d’un bateau.

Chasser : déraper sur le fond, pour une ancre.

Château : superstructure d’un navire dépassant de la coque.

Choquer : détendre, donner du mou à une manœuvre courante, comme une écoute.

Compas : instrument horizontal de navigation qui donne une référence de direction vers le Nord magnétique.

Coursive : long couloir à l’intérieur d’un navire.

D

Défense : protection destinée à amortir les chocs entre un navire et un quai.

Démâter : démontage ou perte accidentelle de tout ou partie de la mâture.

Dériveur : voilier monocoque muni d’un plan de dérive rétractable.

Dock : vaste bassin entouré de quais, dans lequel entrent les vaisseaux pour déposer leurs cargaisons ou opérer leur chargement.

Dock flottant : installation portuaire métallique avec ballast servant à la réfection des bateaux.

Drisse : cordage servant à hisser une voile sur son mât.

Drosses : câbles qui transmettent les mouvements de la barre à la roue au safran.

E

Ecoute : cordage servant à régler l’angle de la voile par rapport à l’axe longitudinal du voilier.

Ecoutille : ouverture rectangulaire dans le pont d’un bateau.

Empanner : manœuvre sur un voilier consistant à changer d’amure en passant par le vent arrière.

Epissure : acte de matelotage consistant à tresser ensemble deux extrémités de câbles ou de cordages.

Estran : partie du littoral située entre les niveaux des plus hautes et des plus basses mers.

Etrave : partie avant d’un navire.

F

Flot ou flux : période pendant laquelle la marée est montante.

Foc : voile d’avant triangulaire d’un voilier.

Foil : ailes placés sous la coque pour faire soulever un bateau à grande vitesse afin de diminuer la traînée et la résistance de l’eau à l’avancement.

Forme : bassin muni d’une porte d’écluse que l’on assèche pour la construction et la réparation des navires.

G

Garcette : petit cordage court pour amarrer un petit équipement.

Garde : amarre d’un bateau, à l’avant pour l’empêcher d’avancer, à l’arrière pour l’empêcher de reculer.

Génois : voile triangulaire installée à l’avant du mât.

Gîte : inclinaison d’un navire sur son axe longitudinal sur bâbord ou tribord.

Grand-voile : la voile principale sur le mât.

Gréement : ensemble des pièces fixes et mobiles d’un voilier.

H

Hauban : câbles, placés de chaque côté du mât, qui maintiennent celui-ci verticalement.

Houle : mouvement ondulatoire de la mer formé par une succession de vagues.

J

Jusant : période pendant laquelle la marée est descendante.

L

Laisse : espace laissé à découvert par la marée.

Lamaneur : assistant à l’amarrage des navires.

Long cours : navigation en haute mer, sur de longues distances.

M

Manille : pièce d’accastillage  constitué d’un anneau fermé par un axe amovible.

Mâture : ensemble des mâts d’un bâtiment.

Matelotage : techniques du travail de matelot sur un navire.

Membrure : assemblage de pièces dont l’ensemble constitue l’ossature de la coque.

Mille marin : distance correspondant à 1852 mètres.

Mouillage : abri côtier sûr pour un navire.

Mousse : jeune marin apprenti.

N

Naufrage : perte totale ou partielle d’un navire par accident.

Noroit : vent venant du nord-ouest.

O

Œuvres mortes : partie émergée d’un navire

Œuvre vives : partie immergée d’un navire

P

Palan : assemblage de poulie et de cordages, dont on se sert, soit pour exécuter des manœuvres à bord d’un navire, soit pour soulever de pesants colis.

Pavillon : signal flottant hissé à la drisse d’un mât pour transmettre un message.

Pavois : ensemble de pavillons servant à effectuer des signaux.

Phare : système de signalisation maritime, constitué d’un puissant système d’éclairage placé généralement en haut d’une tour.

Pinoche : petite cheville permettant d’obturer une petite voie d’eau.

Pilote : conseiller du commandant d’un navire qui entre ou sort d’un port.

Polder : terre gagnée sur la mer.

Près : allure où le voilier est au plus près du vent.

Proue : partie avant d’un navire.

Q

Quart : fraction de temps pendant laquelle une équipe est de service sur le navire.

Quille : partie axiale inférieure à la coque.

R

Radoub : synonyme de la cale sèche où un navire peut-être entretenu ou réparé.

Rouf : superstructure d’un bateau ne s’étendant pas sur toute sa largeur.

Roulis : mouvement alternatif du navire autour de l’axe longitudinal

Routage : organisation du plan de navigation prévisionnel en fonction des caractéristiques du navire, des vents, courants, marrées…

S

Safran : partie plate du gouvernail d’un bateau.

Second : adjoint du commandant du navire, chargé des manœuvres, du chargement, de l’entretien.

Sextant : instrument qui contient la sixième partie d’un cercle, et qui sert à mesurer les angles pour déterminer la position du navire.

Sondeur : appareil servant à mesurer la profondeur.

T

Tableau : partie arrière relativement plane de la coque d’un bateau.

Tirant d’air : hauteur de la partie émergée du bateau.

Tirant d’eau : hauteur de la partie immergée du navire.

Tonnage : mesure du volume d’un bateau.

Touline : filin lancé à terre ou sur un autre bateau, pour envoyer une amarre ou une bosse.

Tourmentin : un foc de tempête.

Tribord : côté droit d’un navire en regardant vers l’avant.

V

Veste de quart : vêtement du haut du corps qui constitue l’équipement important du marin.

Vigie : poste d’observation.

Virer : changer de direction.

W

Winch : petit treuil sur un voilier permettant d’exercer une traction sur un cordage.

Des questions ?

Contactez-nous vite !

Contact

Inscrivez-vous à notre newsletter pour tout savoir sur Lorient Port Center