Actualités

Aux origines, une ville-port nommée L’Orient

Publié le 13/06/2019

1664- 1770 : Lorient, la ville de la Compagnie des Indes

L’histoire de Lorient est toute récente, puisque la ville a aujourd’hui 353 ans. En 1664, le Roi Louis XIV demande à un de ses ministres, Colbert, de créer la Compagnie des Indes pour développer les échanges commerciaux avec l’Asie. C’est à Port-Louis que la direction et les entrepôts de la Compagnie s’installent. Le chantier naval, pour construire les bateaux sera créé au bord du  Scorff au lieu-dit le Faouëdic. Le premier navire à sortir du chantier, Le Soleil d’Orient, donnera le nom de la future ville : Lorient.

En 1690, la Marine Royale implante un port militaire à Lorient. Mais différentes guerres perturbent les activités de commerce et entraînent la faillite de la première  Compagnie des Indes.

En 1719, un banquier écossais, John Law rachète la Compagnie des Indes permettant à Lorient de connaître jusque 1770 une ère de grande richesse.

En 1770, le commerce avec les indes se poursuit, mais le Roi rachète les chantiers navals et Lorient devient alors un arsenal royal (construction de navires de guerre).

1770-1914 : Lorient, la ville de l’arsenal

Le XIX siècle est le siècle des innovations et des révolutions technologiques (machine à vapeur, électricité…). Lorient devient un grand port de construction de bateaux militaires (des cuirassés) et une ville de plus de 50 000 habitants.

1914-1939 : Lorient, la ville-portuaire

En ce début de XXème  siècle, Lorient reste un port militaire, mais développe un port de commerce à Kergroise (1921) et un port de pêche extrêmement moderne à Keroman (1927).

1939-1945 : Lorient, ville détruite au cœur de la bataille de l’Atlantique

Pendant la seconde Guerre mondiale, Lorient, occupée par les Allemands se trouve au cœur de la bataille de l’Atlantique. Les Allemands font construire une base des sous-marins pour accueillir et réparer leurs sous-marins.

En 1943, la ville est détruite par les armées alliées de la France à plus de 90%.

Après la guerre, la base des sous-marins, laissée intacte, est tout de suite réutilisée par les Français. La Marine Nationale y reste jusqu’en 1997.

1945-1992 : Lorient, ville reconstruite et ports dynamiques

Après la deuxième Guerre mondiale, Lorient et ses ports doivent être reconstruits. L’arsenal, le port de commerce de Kergroise et le port de pêche de Keroman bénéficient d’une économie dynamique : c’est la période « des 30 glorieuses » et de Lorient  la « ville aux 5 ports ».

1993-2019 : Lorient, ville portuaire en mutation

Les années 90 plongent Lorient et ses ports dans une crise économique. Mais comme beaucoup de villes portuaires, Lorient trouve de nouvelles solutions pour se développer : l’arsenal devient Naval Group, le port de pêche est devenu le premier port de pêche de France, le port de commerce est modernisé et la Base des sous-marins abandonnée par la Marine devient un pôle de la course au large mondialement connu.

Aujourd’hui, l’évolution et la transformation de Lorient et de ses ports se poursuivent et l’aventure maritime continue…

Des questions ?

Contactez-nous vite !

Contact

Inscrivez-vous à notre newsletter pour tout savoir sur Lorient Port Center